09/10/2023

La respiration pour la PERFORMANCE et la santé VOCALE des artistes lyriques

Par:  Leonardo Pelagotti
Dans le cadre de son travail de coach en respiration, Nicolas échange beaucoup sur ce sujet avec sa sœur Catherine Hunold qui est une artiste lyrique professionnelle. Leur intérêt pour la respiration est réciproque et, concernant le chant, les questions de Nicolas sont nombreuses :

Quel est le rôle du souffle dans la production du son ?Comment optimiser les temps d’inspirations et d’expirations ?Comment gérer les perturbations de la respiration induites par le trac et le chant ?Etc etc etc.
S’il parait évident que la maitrise de la respiration est un pilier fondamental de la performance et de la santé vocale d’un chanteur. Il semble que dans les faits, comme l’écrit le spécialiste de la respiration Patrick McKeown, fondateur d’Oxygen advantage, dans son livre The Breathing Cure,

si « les aspects biochimiques, biomécaniques et psychologiques de la respiration ont été largement étudiés dans le domaine sportif, beaucoup moins de travaux ont été réalisés pour comprendre le contrôle de la respiration chez les chanteurs ». Aussi, Pour Patrick McKeown, « la façon dont vous respirez nourrit ou affame votre voix […] vous ne retirez pas votre souffle de l’étui pour pratiquer le chant de la même manière qu’un violoniste retire son archer pour jouer. La respiration se poursuit, jour et nuit, sur et hors de la scène. La façon dont vous respirez chaque jour affectera votre chant, votre santé et votre confiance en vous sur scène ».

En somme, il considère que la mise en place d’une respiration saine dite « fonctionnelle » dans le quotidien va permettre d’associer deux objectifs : la performance et la prévention. A l’inverse d’une respiration dite « dysfonctionnelle » qui va les dégrader.

Qu’est-ce qu’une respiration dysfonctionnelle ?
Tout d’abord, rappelons rapidement les éléments reconnaissables d’une respiration dysfonctionnelle :

  • Elle est buccale, superficielle, thoracique, rapide, saccadée, bruyante, facilement visible au repos.

  • On constate une perturbation chronique de la respiration comme par exemple une hyperventilation, une respiration paradoxale, des soupirs et des bâillements fréquents.

Chez un chanteur, on peut, par exemple, retrouver de l’hyperventilation à cause du trac ou après un concert à cause du chant. D’ailleurs, on retrouve ce phénomène dans toutes les professions orales.

Aussi, cette respiration excessive va provoquer une cascade d’évènements impactant la physiologie comme, par exemple, une hypocapnie. C’est-à-dire une pression de dioxyde de carbone (CO2) dans le sang inférieure à la pression normale. Cette diminution du taux de CO2 de l’organisme va entraîner une constriction des voies respiratoires nasales et dégrader la qualité de la voix. De surcroit, l’hyperventilation ne permettra pas d’atteindre une amplitude diaphragmatique optimum pour la maitrise du souffle et du chant. En outre, elle va réduire l’oxygénation du cerveau causant de la fatigue, des troubles de la concentration, du stress et de l’anxiété.

Elle va aussi modifier l’équilibre acido-basique sanguin, générer une alcalose respiratoire et provoquer des tensions musculaires. Sur le long terme, elle pourra même induire des adaptations posturales de la tête vers l’avant, à l’origine des maux de dos, des douleurs temporo-mandibulaire ainsi que des maux de tête. Au final, même si sur scène il compensera par sa technique et son interprétation, un chanteur, s’il a une respiration dysfonctionnelle dans son quotidien, ne pourra pas exploiter son plein potentiel artistique.

À l’inverse, qu’est-ce qu’une respiration fonctionnelle ?


Voici les caractéristiques d’une respiration dite fonctionnelle, elle doit être :
  • Nasale

  • Profonde

  • Diaphragmatique

  • Lente

  • Légère

  • Silencieuse

  • Régulière

  • Invisible au repos


Dans cette configuration, la normalisation des taux de CO2 va aider à maintenir les voies respiratoires nasales ouvertes, agir sur la clarté de la voix et sur la détente des cordes vocales. En effet, celles-ci sont constituées de deux bandes de muscles lisses sensibles aux variations des taux de CO2. Aussi, développer une respiration fonctionnelle de jour comme de nuit va agir positivement sur un ensemble de facteurs de la performance et de la santé vocale d’un chanteur :
Dans cette configuration, la normalisation des taux de CO2 va aider à maintenir les voies respiratoires nasales ouvertes, agir sur la clarté de la voix et sur la détente des cordes vocales. En effet, celles-ci sont constituées de deux bandes de muscles lisses sensibles aux variations des taux de CO2. Aussi, développer une respiration fonctionnelle de jour comme de nuit va agir positivement sur un ensemble de facteurs de la performance et de la santé vocale d’un chanteur :

  • Amélioration des capacités respiratoires et de l’oxygénation cellulaire ;

  • Dilatation des voies respiratoires supérieures (nez) et inférieures (poumons) ;

  • Réduction de l’essoufflement ;

  • Réduction de la bronchoconstriction ;

  • Renforcement du système immunitaire ;

  • Renforcement du système immunitaire ;

  • Renforcement du système immunitaire ;

  • Réduction du coût énergétique associé à la respiration ;

  • Augmentation du tonus vagal et équilibre du système nerveux autonome parasympathique-sympathique pour la gestion du stress, du trac et des émotions ;

  • Amélioration du sommeil ;

  • Amélioration de la concentration ;

  • Amélioration de la posture et stabilisation de la colonne vertébrale ;

  • Amélioration du mouvement fonctionnel et réduction du risque de blessure musculaire


  • Comment savoir si ma respiration est fonctionnelle ou dysfonctionnelle ?


    Pour déterminer si la respiration est fonctionnelle ou dysfonctionnelle, on utilise, entre autres, le test BOLT (Body Oxygen Level Test). Ce test permet d’apprécier la qualité de votre respiration et votre niveau de sensibilité au CO2. Rappelons que plus les niveaux de CO2 sont élevés, plus la libération d’oxygène dans les tissus est importante (Effet Bohr). Dans le cadre de son coaching mentionné plus bas, outre le BOLT, Nicolas utilise plus d’une dizaine de tests qui servent d’indicateurs initiaux et finalement permettant d’évaluer les axes de travail et les progrès.
    Pour résumer :
    • Si le score BOLT est faible : La respiration est dysfonctionnelle ;

    • Si le score BOLT est de 25 secondes ou plus : La respiration est fonctionnelle

    Pour les chanteurs, ils arrivent souvent que le BOLT soit faible (respiration dysfonctionnelle). Pour autant, ils ont une respiration plutôt lente avec des fréquences respiratoires de 8 à 12 respirations au repos (respiration fonctionnelle). Selon la méthode Oxygen Advantage, la respiration impacte un individu sur 3 niveaux : biomécanique, biochimique et psychophysiologique. Aussi, une respiration saine est une respiration fonctionnelle dans ces trois domaines. Notons que pour un chanteur, il faut donc généralement porter une attention particulière à l’axe biochimique (Ratio O2/CO2) qui n’est pas optimisé.

    Un programme d’entrainement respiratoire pour la performance et la santé vocale des artistes lyriques


    À partir des échanges avec sa sœur Catherine Hunold et l’Academy Inspire, Nicolas a créé et développé un programme d’entraînement respiratoire pour les artistes lyriques. Aussi, les 2 objectifs principaux reflètent son travail de coach en respiration et l’approche holistique de son métier de praticien de santé naturelle :

    • La performance vocale, c’est l’entrainement respiratoire pour optimiser le chant ;
    • La santé vocale, c’est la mise en place d’une respiration fonctionnelle pour favoriser la prévention.

    A partir de ce programme, Nicolas a créé un Coaching individuel et personnalisé et un Workshop pour les écoles de chant alliant pédagogie et pratique des techniques de respiration. Ils sont tous les deux constitués, non plus de 3 axes comme dans la méthode Oxygen Advantage, mais de 5 axes de préparation.

    En effet, l’addition des dimensions spirituelles et énergétiques du souffle, porté par l’Academy Inspire, appréhende plus finement, selon Nicolas, la performance globale d’un chanteur qui est un véritable athlète émotionnel.

    Ainsi, les 5 axes du programme d’entrainement respiratoire pour la performance et la santé vocale des artistes lyriques sont :


    • La préparation biomécanique où l’efficacité du mouvement respiratoire, fondamentale dans la construction d’une technique vocale ;

    • La préparation biochimique où comment faire plus (expirations prolongées) avec moins (inspirations réduites), pour réduire l’essoufflement et la fatigue respiratoire et permettre plus de sécurité technique et de confort vocal lors du chant ;

    • La préparation psychologique pour gérer le trac, le stress et les émotions, induites par l’environnement interne ou externe du chanteur (visualisation) et développer son mindset (routines respiratoires) ;

    • La préparation physio-énergétique par l’activation, selon les objectifs (action-récupération), du système nerveux autonome sympathique (action) ou parasympathique (récupération), ainsi que la mise en place d’une respiration nasale au quotidien (chant, activité physique, sommeil, énergétique olfactive) ;

    • La préparation mentale pour développer la concentration, le focus et faciliter la recherche d’un état de conscience augmenté (observation, contemplation, méditation, pleine conscience) favorisant la performance du chanteur.

    Les objectifs à atteindre dans ce programme


    De cette approche découle, pour les artistes lyriques, 10 principaux objectifs :

    • Savoir évaluer sa respiration de façon simple et reproductible dans le temps ;

    • Comprendre les enjeux d’une respiration fonctionnelle ;

    • Pratiquer les techniques de respiration adaptées au chant les plus efficaces ;

    • Optimiser l’efficacité du mouvement respiratoire ;

    • Améliorer l’endurance cardio-respiratoire ;

    • Canaliser le stress, le trac et les émotions ;

    • Favoriser la concentration et le mindset ;

    • Gérer son énergie et sa récupération ;

    • Acquérir une boite à outils des techniques de respiration ;

    • Intégrer durablement un entrainement respiratoire dans son quotidien.


    Avant d’aller plus loin, voici quelques conseils simples pour prendre de bonnes habitudes respiratoires :


    • Respirez par le nez le jour (travail, repos, activité physique, chant) ;

    • Respirez par le nez la nuit :
      Mettez du ruban adhésif type Myotape sur la bouche pour vous assurer d’une respiration nasale pendant la nuit. En effet, le nez humidifie, réchauffe et stérilise l’air.
      Cela permet de protéger les voies aériennes supérieures et les cordes vocales. Il est important que ces voies respiratoires supérieures se régénèrent pendant le sommeil.
      La respiration nasale est nécessaire pour cela ; loupe sur un nez

    • La veille d’un concert :
      Ralentissez votre respiration avant de dormir pour un sommeil profond de qualité (avec myotape) :
      Respiration 3/6 pendant 5 à 10 minutes :
      Inspire sur 3 temps ;
      Expire sur 6 temps.

    • Le jour du concert :
      Arrivez en avance ;
      Évitez de trop parler ;
      Pratiquez une technique de respiration simple pour se préparer mentalement, gérer son trac et se concentrer :
      Cohérence cardiaque pendant 3 à 5 minutes :
      Inspire sur 5 temps ;
      Expire sur 5 temps.

    • Après le concert ou le lendemain : Respirez par le nez avec un rythme lent pendant 5 à 10 minutes : Respiration 3/6 et/ou cohérence cardiaque.

    Pour conclure et te challenger un peu :
    Essaie la Technique 21 de la formation INSPIRE « Le Pouvoir de la Respiration ». C’est un exercice simple d’entrainement et de coordination respiratoire pour augmenter le mouvement maximal du diaphragme sur une expiration la plus complète possible :

    Inspire normalement ;

    • Compte à voix haute le plus longtemps possible sans reprendre ton souffle ;

    • Inspire + petite pause et répète cela 5 fois ;

    • Note ton score maximum :

    • Plutôt 40 ou plus de 100 ?


    Professionnels ou amateurs de chant, n’hésitez pas à contacter Nicolas pour plus d’informations et de détails.

    Un article écrit par Nicolas Hunold,
    coach en respiration formé l’Academy Inspire

    Voir nos coachs ici
Partager cet article

Articles relatifs