+33 6 20 14 08 77

Yoga du froid (Méthode Wim Hof)

Résumé du dernier article scientifique de la Méthode Wim Hof

Cet article reprend de manière synthétique les informations inédites de la dernière publication scientifique publiée sur les mécanismes physiologiques sous-jacents de la Méthode Wim Hof.

Etude scientifique source : lien ICI
(“Brain over body”–A study on the willful regulation of autonomic function during cold exposure, Otto Muzik, Kaice T. Reilly, Vaibhav A. Diwadkar)

Mind over Body : la méthode Wim Hof nous permet de développer un niveau de contrôle supérieur sur notre corps en agissant via le système nerveux.

Mais que se passe-t-il concrètement dans notre corps pendant la pratique de la méthode de l’ICEMAN ?

Image: Wayne State University,CC BY-ND

Résumé de l'article

Voici expliqués les mécanismes physiologiques sous-jacents à l'activité de la méthode Wim Hof:

1) Premièrement, la respiration Wim Hof (qui induit une alcalose respiratoire contrôlée avec des inhalations profondes et exhalations légères) suivie d'une exposition au froid et d’un état d’attention concentré sur le lien corporel semble activer les centres de contrôle primaires pour la diminution et la modulation de la douleur (et du froid) dans le PAG (la substance grise périaqueducale). Cet effet semble refléter une réponse analgésique induite par le stress.
2) la Méthode Wim Hof engage également l’activation des zones corticales d'ordre supérieur (comme l’insula) associées à la conscience de soi et qui facilitent la concentration ainsi qu'une attention soutenue dans l’endurance de stimuli externes négatifs (par exemple le froid).

3) Troisièmement, la respiration Wim Hof entraîne une augmentation de l'innervation sympathique et la consommation de glucose dans le muscle intercostal. Cela génère de la chaleur qui se dissipe vers le tissu pulmonaire et qui réchauffe le sang qui circule dans les capillaires pulmonaires. Cela peut contrecarrer une diminution de la température du corps qui aurait autrement eu lieu à partir d'une exposition au froid. 

wim hof et la respiration

Les événements physiologiques de la Méthode Wim Hof

Voici une séquence possible des événements physiologiques qui pourraient représenter des
mécanismes sous-jacents derrière les capacités de la méthode Wim Hof : 

  1. Il semble que l'activation de la réponse du système nerveux autonome sympathique induite par l'hyperventilation stimule le système autonome par la libération des hormones de stress, avec ensuite l’initiation de mécanismes d'analgésie induits par le stress lié à un stimulus externe comme le froid. Ce mécanisme pourrait intervenir dans la libération d’opioïdes et cannabinoïdes endogènes (produits par le corps lui-même) à la fois dans la périphérie et dans le système nerveux central, conduisant à un sentiment d'euphorie, d'anxiolyse et de bien-être. Cela favorise en outre un état attentif qui augmente l'effet analgésique produit par endo-cannabinoïdes. Wim parle souvent de « Get high with your own supply », ce qui signifie que ces substances psychotropes sont déjà présentes et produites par notre corps même et que nous n'avons donc pas besoin de les chercher ailleurs. 

  2. Modulation de la réponse au froid par la respiration. L'exposition au froid active la réponse du système nerveux sympathique et initie une adaptation aux changements dans la circulation (vasoconstriction/vasodilatation) et dans le modèle respiratoire (augmentation de la résistance vasculaire pulmonaire) via la libération d'hormones de stress (cortisol et norépinephrine (noradrénaline)) qui déclenchent des changements systémiques de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle, du métabolisme et de la réponse immunitaire. 

1+2) La pratique de la méthode Wim Hof inverse la séquence normale des événements: le modèle respiratoire non naturel (hyperventilation avec la rétention d’air) provoque l'hypocapnie et l'alcalose respiratoire (par manque de CO2), et est susceptible d'initier l'activation de la réponse de stress sympathique via des chémorécepteurs dans l'hypothalamus. Plus précisément, l'hyperventilation provoque une hypocapnie qui à son tour produit une alcalose respiratoire, donnant une sensation d'étourdissement fréquemment signalé, de picotements dans les bras et des vertiges. L’apnée poumons vides qui suit les 30 respirations (voir l’explication ici) normalise la relation entre le taux sanguins d'O2 et le CO2 par une diminution importante de la saturation d'oxygène (<80%).

Cet état imite l'asphyxie et déclenche probablement une réponse sympathique (on parle ici du système nerveux sympathique, « combat fuite ») dans les centres autonomes du tronc cérébral. L'activité de ces noyaux déclenche ensuite la libération systémique (dans le corps) de norépinephrine et de cortisol, ce qui «amorce» le système (on appui sur l’accélérateur).

Une fois amorcée, l'escalade du stress, l’exposition au froid est susceptible d'initier une analgésie (réduction de la sensation de douleur) induite par le stress en activant les neurones dans le PAG (substance grise périaqueducale), déclenchant la libération d'opioïdes endogènes et de cannabinoïdes qui agissent à la fois périphériquement et centralement.

Les opioïdes endogènes entraînent la libération d'enképhalines (neurotransmetteur). La libération d'enképhalines à son tour hyperpolarise les neurones qui portent le signal de stress initial (froid) de la périphérie, diminuant ainsi la transmission du signal de stimulus externe. En conséquence, la perception du stimulus externe nocif est diminuée. Sur le plan périphérique, il a été démontré que les endocannabinoïdes agissent à la fois comme bronchodilatateurs et comme vasodilatateurs, ce qui favorise l'irrigation accrue du tissu pulmonaire et facilite le flux sanguin dans la périphérie.

Avec l'augmentation de l'activité musculaire intercostale associée à une plus grande production de chaleur, la méthode Wim Hof peut améliorer les échanges thermiques entre le tissu pulmonaire et le sang. Elle favorise ainsi une irrigation accrue des extrémités pendant le froid, réduit les risques de dommages des tissus (comme les gélures) au prix d'irradier un pourcentage plus élevé de chaleur corporelle.

Cela explique aussi l’augmentation de dépense énergétique journalière de 40% liée à l’exposition au froid (l’exposition au froid est une excellente méthode pour maigrir et brûler de la graisse. Plus important encore, il a été démontré que les cannabinoïdes endogènes produisent une analgésie après avoir été libérés des neurones activés dans le PAG.

Ces observations d'augmentation de l'innervation sympathique du muscle intercostal mettent en évidence le rôle central de la respiration dans la méthode Wim Hof. Grâce à la respiration même qu'il est possible de faire face à l’exposition extrême au froid et donner au corps les moyens de s’y adapter rapidement : on parle ici de l’intelligence du corps. 


RECEVEZ directement dans votre boîte mail les PROCHAINS ARTICLES pour découvrir tous les bienfaits du FROID, de la RESPIRATION et de la FORCE MENTALE?

Envoyé !


Un rappel sur la Méthode Wim Hof

Cette méthode est basée sur 3 piliers puissants 

1) Thérapie du froid : Le froid est « votre ami chaleureux » et l'un des trois piliers de la méthode Wim Hof. Une bonne exposition au froid déclenche une série d'avantages pour la santé, notamment l'accumulation de tissu adipeux brun et la perte de graisse qui en résulte, une inflammation réduite qui facilite un système immunitaire fortifié, des niveaux hormonaux équilibrés, une qualité du sommeil améliorée et la production d’endorphines qui sont de bons produits chimiques dans le cerveau qui augmentent naturellement votre humeur.

2) Respiration : Le deuxième pilier de la méthode Wim Hof est la respiration. Nous respirons toujours (20000 respirations par jour), mais nous ignorons pour la plupart son énorme potentiel. Un niveau élevé d'oxygène dans notre organisme confère un trésor de bénéfices et la technique de respiration spécialisée de la méthode Wim Hof y permet: plus d'énergie, un niveau de stress réduit et une réponse immunitaire accrue qui traite rapidement les agents pathogènes. La respiration Wim Hof ressemble à la respiration holotropique ou rebirth et prend son inspiration du pranayama tibétain. 

3) Mental/focus : Le troisième pilier de la méthode Wim Hof est le fondement (et la conséquence) des deux autres: l'exposition au froid et la respiration consciente nécessitent de la patience et du dévouement pour être complètement maîtrisées. Armé de concentration et de détermination, vous êtes prêts à explorer et éventuellement à maîtriser votre propre corps et votre esprit.

Ces trois piliers agissent en synergie. Il n’est pas intéressant de les dissocier car leur potentiel réside dans l’action combinée performé sur le corps humain.  

Wim Hof parle souvent de deux autres piliers : le cœur et le fun. Pratiquer en partageant avec les autres et en s’amusant sont deux autres clés à la réussite de votre avancé avec la méthode!

Des questions? Laissez nous un message!

Envoyé !

Erreur serveur


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.